→ CINÉMA

FRANTZ

Un film de François Ozon

A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2016

• AU LUNCHKINO, LE PARIS



Un film de François Ozon, 2016, France et Allemagne, 113'

Avec Pierre Niney (Adrien), Paula Beer (Anna) entre autres


frantz artwork 4 15x5 93cm 300dpi 6124

 

 

 


L'HISTOIRE

«En Allemagne, après l'armistice de 1918, Anna va fleurir tous les jours la tombe de Frantz, son fiancé mort dans les tranchées de la Somme. Elle remarque un jour des fleurs fraîches et surprend Adrien, un jeune Français venu se recueillir. Il finit par se présenter et dit à la jeune femme qu'il était ami avec Frantz. D'abord réticents à le recevoir chez eux, les parents de Frantz l'invitent à dîner et finissent par apprécier la présence du jeune homme, qui apaise leur peine en racontant ses souvenirs avec leur fils. Quant à l'amitié entre Anna et Adrien, elle devient de plus en plus profonde...»

Comment survivre à un amour de jeunesse romantique, mort à la guerre? Comment vivre après avoir vécu les boucheries des tranchées? Comment les parents qui ont envoyé leurs fils au combat peuvent-ils ne pas être devenus tous pacifiques?
 
Ce film est un peu comme un roman initiatique. La jeune Anna doit réapprendre à vivre, à aimer, elle doit trouver la force de partir, de quitter la maison de son fiancé disparu. Quant à Adrien, il doit se libérer de son sentiment de culpabilité. L'un et l'autre vont mentir. Car les mensonges parfois sont salvateurs et bénéfiques.
Ce film qui alterne le noir et blanc aux rêveries colorées a souvent une beauté picturale. Anna se révèle plus forte qu'Adrien. Elle parvient à se libérer alors que le jeune français n'en semble pas vraiment capable.
C'est un film très touchant sur le mensonge et l'illusion. Car tout n'est-il pas illusion, même les tableaux de Manet au Louvre. (SCZ- 26/09/2016)