CANDELARIA

Fin de couple et faim de vie ou inversement

 

EN JUILLET 2018

• SUR LES ÉCRANS



A Zurich, le film est à voir au Kosmos: https://kosmos.ch/programm/filmprogramm/einzelansicht/candelaria/112418

Film colombien, cubain etc., 2016, 88'



candelaria

 

 

 


Au début des années 90, Cuba vit l'une de ses pires périodes de restriction. A l'embargo américain vient s'ajouter la fin des produits venant de l'ancien bloc de l'est. De nombreux Cubains souffrent de malnutrition. Victor Hugo et Candelaria sont de ceux-là. Dans leur appartement qui ne paie pas de mine, le plus souvent sans électricité, ils élèvent illégalement des poussins, plus pour la compagnie que pour la nourriture promise. Le réalisateur colombien Jhonny Hendrix Hinestroza traite d'un drôle de sujet grave, l'amour et le désir d'un couple vieillisssant, dans ce décor de ville en ruine, qui essaie de s'en sortir à coups de débrouillardises et de petites combines. Une caméra s'introduit par hasard dans la vie du couple, et c'est leur regard l'un sur l'autre qui s'en trouve modifié. Le désir renaît. Les deux acteurs principaux sont étonnants de justesse. (scz- 22/07/2018) 

A lire : le bel article du Monde sur le film: ici.

Havanna im Jahre 1994. Der Inselstaat leidet unter einer Verschärfung des US-Wirtschaftsembargos und dem Zusammenbruch der Sowjetunion. Die politische Situation spitzt sich zu und Kuba hungert. Das Leben von Candelaria und Víctor Hugo jedoch bleibt davon scheinbar unberührt – die Monotonie des entbehrungsreichen Alltags hat das Paar, welches nur noch aus Bequemlichkeit zusammen ist, fest im Griff. Doch als Candelaria im Hotel, in dem sie arbeitet, eine Videokamera findet und mit nach Hause nimmt, verändert sich ihr Leben für immer und ihre Liebe entflammt ein zweites Mal. Doch wie lange lässt sich die Realität verleugnen? (Kosmos)