→ ART/MUSÉES

FRISCHS FICHE

9 auteurs suisses dans les années 80

DU 9 JUIN AU 28 AOÛT 2017

• STRAUHOF



Augustinergasse 9
CH-8001 Zürich
T +41 44 221 93 51
www.strauhof.ch

Vernissage:
le 9 juin à 18h30

Exposition ouverte le jeudi jusqu'à minuit
Billets: 10 francs, 6 francs.
Gratuit jusqu'à 16 ans.

Discussions, visites guidées etc. Voir sur le site du Strauhof. Tout est en allemand, sans traduction. Un bon moyen de se plonger dans la syntaxe allemande!


Illustration Frisch

Illustration: Julia Kuster. ici: Max Frisch. à propos de son collage: «Ignoranz als Staatschutz?», exposé pour la première fois.
strauhof

Installation vidéo : la comédienne Miriam Japp lit ici le texte de Mariella Mehr : «Gopferdeckelduseckel!». Ne le manquez pas! Il y a de la colère, du vécu... de la rage dans ce texte.

 

 


Quels rapports les écrivains ont-ils entretenu avec l'Etat dans la Suisse des années 80? On se souvient de l'affaire des fiches et de la réaction vive et indignée de Max Frisch à l'époque. Surveillé pendant des années comme 900 000 autres Hélvètes, il fit la demande de sa fiche. Celle-ci, récupérée le 1er août 1990, complétée et annotée, est présentée dans l'exposition pour la première fois, «Ignoranz als Staatschutz?»A un fonctionnaire  borné et assez peu différencié, il rétorque en précisant les faits. Ce faisant, il reprend le contrôle sur sa propre biographie. 

Et qu'en est-il des autres auteurs? Comment ont-ils vécu la guerre froide, une guerre encore un peu plus froide en Suisse que dans d'autres pays? Quelles ont été leurs relations avec le pouvoir étatique, le fait politique? La diversité des auteurs choisis permet d'éclairer certains des points de friction de cette époque: la double vie d'un membre de la P26, cette armée secrète composée de 400 «combattants», les bunkers censés protéger en cas d'attaque nucléaire, le sexisme du monde littéraire de l'époque, l'engagement des intellectuels et leur «Subréalisme», les protestations et arrestations après la femeture d'un centre de jeunes autonomes etc.

Avec des textes d'archives et des nouvelles de: Friedrich Dürrenmatt (1921–1990), Max Frisch (1911–1991), Reto Hänny (*1947), Lukas Hartmann (*1944), Franz Hohler (*1943), Mariella Mehr (*1947), Niklaus Meienberg (1940–1993), Otto F. Walter (1928–1994), Gertrud Wilker (1924–1984), Laure Wyss (1913–2002), Urs Zürcher (*1963).

Gopferdeckelduseckel!
Ce qui nous a plu? La présentation des textes! Ceux-ci sont lus par deux comédiens. On se retrouve donc seuls avec eux dans des cabines et on reçoit leurs mots, parfois en plein visage. C'est ainsi qu'on a découvert la force brute du texte de Mariella Mehr «Gopferdeckelduseckel». Une impressionnante lettre ouverte à ces Messieurs les poètes... des journées poétiques bernoises de 1984. Je la recommande à tous. Et à toutes!

Et pour finir, si l'on étendait cette exposition aux écrivains des autres régions linguistiques de Suisse, quels textes devrait-on choisir? Envoyez-nous vos suggestions! ()