→ LIVRES /IDÉES

KEN BUGUL

La nuit du baobab

SAMEDI 28 OCTOBRE 2017, 19H30

•LIBRAIRIE VOLKSHAUS


Stauffacherstrasse 60
8004 Zürich
www.zuerich-liest.ch

Billets: 15 francs


→ LIRE BIENTÔT NOTRE ARTICLE DANS LES COUPS DE COEUR

kenbugul farbig czvg honorarfrei

 

 

 


DANS LE CADRE DE ZÜRICH LIEST

Ken Bugul lit en français des extraits de ses deux romans: «Le Baobab Fou» et «Riwan». La version allemande est lue par Yves Raeber.

Ken Bugul est une écrivaine sénégalaise qui est pour 6 mois à Zurich, dans le cadre de Writer in Residence.

Ken Bugul est l'une des plus brillantes auteures du Sénégal et de la littérature en langue française de ces dernières décennies. Son nom  signifie en wolof «celle dont personne ne veut, même pas la mort». Son œuvre est sensible, intime, au carrefour du témoignage et de la fiction. Au fil des ans, empreints d'une grande maîtrise de la langue française et d'une intransigeante attention apportée au respect de l'énoncé des signifiés de sa langue originelle, le wolof, ses romans sont devenus de véritables points de référence dans le domaine des études de linguistique. «Ce que vous lisez en français dans mes romans, c'est la façon dont on pense et parle, en wolof, dans mon village».

La NZZ lui a consacré un joli portrait-interview à lire ici.

Ken Bugul, geboren 1947 als Mariétou Mbaye, studierte moderne Sprachen, Kommunikation und Wirtschaft in Senegal und Belgien. Ihr Künstlername stammt aus ihrer Muttersprache Wolof und bedeutet so viel wie «Eine, die unerwünscht ist». Sie debütierte 1982 mit dem autobiographischen Bericht «Le baobab fou», der seither zu den wichtigsten Publikationen der frankophonen Literatur Westafrikas zählt. Sie hat danach zahlreiche Romane, die in mehrere Sprachen übersetzt wurden. Ihr Werk zeichnet sich durch einen hochliterarischen und rhythmischen Duktus aus. Ken Bugul weilt im Rahmen des Projekts «Writers in Residence» in Zürich.