→ ART/MUSÉES

LOOKING FOR LENIN

Une expo photo de Niels Ackermann et Sébastien Gobert

DU 20 OCTOBRE AU 23 DÉCEMBRE 2017

•COALMINE, WINTERTHUR


Volkarthaus
Turnerstrasse 1
CH-8400 Winterthur
T +41 52 268 68 68
www.coalmine.ch

Vernissage:
Jeudi 19 octobre à 18h30
A 19h: introduction avec Niels Ackermann, Sébastien Godet et Sascha Renner


kiew ukraine 5 februar 2016Kiev, Ukraine, 5 février 2016. © Niels Ackermann | lundi13

schabo region odessa ukraine 21 november 2015

Schabo, Région d'Odessa, Ukraine, 21 novembrer 2015. © Niels Ackermann | lundi13

 


Lénine a disparu en Ukraine. Toutes ses statues ont été déboulonnées. Que sont-elles devenues? Et que signifie cette disparition massive et quasi systèmatique réalisée dans le cadre de la décommunisation? Quelle est la relation des Ukrainiens à l'histoire de leur pays et qu'est-ce que cela dit sur ce que le pays vit actuellement?

Le photographe Niels Ackermann et le journaliste Sébastien Gobert sont partis à la recherche des statues de Lénine. Ce qu'ils ont trouvé? Un nez, un corps sans tête, un buste déposé au milieu des ordures, bref,   des cas de figures très différents. Car si parfois la statue est remisée dans une décharge ou près d'une centrale nucléaire, il arrive aussi qu'elle se retrouve chez un collectionneur.

En plus de l'exposition, un catalogue en français est paru chez Noir et Blanc en 2017.
Niels Ackermann est né à Genève en 1987, il travaille en Suisse et en Ukraine. Son site: www.nack.ch

Sébastien Gobert vit et travaille en Ukraine. Il est correspondant pour divers médias dont Libération, Radio France Internationale, Le Monde diplomatique, la Tribune de Genève.
Son blog: Nouvelles de l'Est. Récits d'Ukraine et d'ailleurs: nouvellesest.com

---------------
«Lénine est toujours vivant. Lénine est toujours avec toi.» Depuis la révolution bolchevique de 1917, cet hymne a été plus qu’un slogan répété à tout va. Mais à l’heure où la Russie se prépare à célébrer le centenaire de la Révolution d’Octobre, l’Ukraine, l’autre pilier de l’empire soviétique, ne veut plus en entendre parler. Le pays parachève sa décommunisation: depuis fin 2016, aucune des quelques 5 500 statues quadrillant autrefois le territoire n’est encore debout. Lénine a disparu des places. Son visage ne trône plus dans les stations de métro. Depuis l’été 2015, Niels Ackermann et Sébastien Gobert sont partis sillonner l’Ukraine à la recherche de débris de pierre et de fragments de métal. À travers une collection de photos à mi-chemin entre le documentaire et le symbolique, les auteurs dressent un catalogue et une typologie de cette décommunisation permettant de saisir les enjeux de mémoire de ce pays qui se cherche. (Sébastien Gobert)

En savoir plus:  Le bel article du Monde lors de la présentation de cette exposition à Arles