→ CINÉMA

C'EST LA VIE

Das Leben ist ein Fest

A PARTIR DU 4 JANVIER 2018

• DANS LES SALLES



Un film d'Eric Toledano et Olivier Nacache
avec Jean-Pierre Bacri entre autres.

«C'EST LA VIE. DAS LEBEN IST EIN FEST».
(Le sens de la fête)

La bande-annonce pour vous faire une idée: ici

Du 28 décembre au 3 janvier au Lunchkino au cinéma Le Paris
Puis à partir du 4 janvier en salles (Kosmos, Arthouse...)


CestLaVie Plakat 700x1000 4f DCH 280Que faut-il pour qu'une fête réussisse?
fete 1
On garde son calme, on évite les tensions... Et surtout, on s'adapte!


 

 


L'HISTOIRE:
«Max est traiteur depuis 30 ans, des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné: il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune: Le sens de la fête.»

CE QU'ON EN PENSE:
Dans le film du duo Nakache-Toledano, il est question de l'envers de la fête, la fête du côté de ceux qui l'organisent, qui y travaillent - avec ou sans papiers. C'est certes une comédie, mais dans laquelle on ne rit pas à gorge déployée, plutôt à petites touches. Le film montre en effet un petit peu de la société française actuelle, la débrouille nécessaire, le stress, les grains de folie salvateurs aussi, l'apport bénéfique des étrangers. Le regard des Pakistanais sur nos us et coutumes est bienvenu et très bien vu. Quoi qu'il arrive, the show must go on, la fête doit continuer... On s'adapte! C'est le slogan récurrent du film, qui revient comme un mantra dans la bouche de Max (Jean-Pierre Bacri), à la fois grognon et bienveillant. Une jolie petit comédie populaire et humaine, donc. Et qui finit bien grâce à la spontanéité et à la musique qui adoucit les moeurs! (Scz 16/12/2017)