→ CINÉMA

JOURNÉES DE SOLEURE

Le cinéma suisse pendant 8 jours

DU 25 JANVIER AU 1ER FÉVRIER 2018

• SOLOTHURN



En SAVOIR PLUS SUR LE FESTIVAL:
www.solothurnerfilmtage.ch

Ouverture: le 25 janvier!



35258 1 dl sft53 plakatea3 zum download fr

 

 

 


Cela faisait longtemps que le festival n'avait pas été inauguré par un documentaire, qui plus est, francophone. Le jeudi 25 janvier, c'est le documentaire de Fernand Melgar «A l'école des philosophes» qui ouvrira le 53ème festival de Soleure (Journées de Soleure). Le film suit des enfants handicapés dans une école de jour. Et l'on sait combien le réalisateur sait nous faire pénétrer dans les institutions, au plus près des lieux et surtout des personnes qui y travaillent ou les fréquentent. Ici, il s'agira surtout de cinq enfants lors de leur première année de scolarité.

Le festival aborde les questions qui interrogent le cinéma suisse à l'heure actuelle: comment aboutit-on à des scénarios de qualité, quelles sont les conditions nécessaires, et pour les scénaristes, et pour le reste de la profession? Que se passerait-il si l'initiative No Billag était adoptée le 4 mars prochain? Quelles en seraient les conséquences pour la création cinématographique?

Quelques gros plans sont également prévus:
. UN RÉALISATEUR: Christoph Schaub, de l'activiste politique au documentariste. Son goût de l'architecture, sa maitrise du récit.
. UNE TECHNIQUE: La caméra Bolex en 16mm, conçue par Jacques Boolsky dans les années 20 et son utilisation multiple jusqu'à aujourd'hui. 

Parmi les 159 courts et longs métrages présentés, certains sont nominés au Prix de Soleure (A l'école des philosophes, Des moutons et des hommes, A long way home, Das Leben vor dem Tod, Die vierte Gewalt, Fell in love with a girl, Mario, Vakuum) ou au Prix du public (Bis am Ende der Traüme, Cercando Camille, Boomerang, Der Klang der Stimme, Die Gentrifizierung bin ich).
Les titres déjà l'indiquent, les thèmes abordés sont multiples, les approches, aussi. Quelles conséquences Internet a-t-il sur le travail du journaliste? Que se passe-t-il lorsqu'un footballeur assume son homosexualité? Comment l'art peut-il permettre de comprendre les changements sociaux en Chine?
Mais l'on se réjouit aussi de suivre la journaliste Katharina von Arx jusqu'au bout de ses rêves, d'explorer la voix humaine dans toute sa richesse, de nous interroger sur la gentrification ou le droit d'asile... De regarder en face les problèmes de notre société ou au contraire de suivre des personnages dans leurs errements, leurs enthousiasmes, leurs choix de vie.
 
Pour tout le reste, demandez le programme! Ici.