→ CINÉMA

GEORGES SCHWIZGEBEL

Exposition: le making of de «La bataille de San Romano»

DU 8 AU 25 MARS 2018

• ANIMATORIUM



Animatorium
Rolf Bächler
Leuengasse 15
CH-8001 Zürich
T +41 (0)44 363 11 83

Vernissage:
le jeudi 8 mars, à partir de 18h
Finissage:
le dimanche 25 mars, à partir de 11h

Projections d'une sélection de films prévues au Stüssihof- Bientôt plus d'infos


→ LIRE BIENTÔT NOTRE ARTICLE DANS LES COUPS DE COEUR

iw04 ch02 la bataille de san romano 31583 a 1«La Bataille de San Romano», Georges Schwizgebel (CH, 2017)

Le portrait du réalisateur et le descriptif de ses oeuvres dans Swissfilm: ici

 

 

 

Georges Schwizgebel est l'un des grands de l'animation en Suisse: «Erlkönig», «Romance», «L'homme sans ombre», «78 Tours», «La course à l'abîme»... parmi d'autres. Sa force? La finesse du dessin associée à une musique incroyablement belle!
Il a déjà exposé à Zurich (lire ici notre article), peut-être vous en souvenez-vous?
En juin 2017, il a reçu le prestigieux «Cristal d'honneur» du festival d'Annecy pour l'ensemble de sa carrière.

Cette petite exposition à Zurich montre le «making-of» de son dernier court-métrage consacré à la Bataille de Romano. A la base, la peinture de Paolo Uccello (1397–1475). C'est son vingtième film comme auteur, et le cinquième d'un sous-groupe caractérisé par sa cinématographie baroque.

Le court-métrage a reçu une mention spéciale du Jury de Fantoche en septembre 2017: «Pour son exploration magistrale de l’art de la Renaissance et un excellent timing, porté par une musique irrésistible.»

DESCRIPTIF:
Avec sa reproduction de la Bataille de San Romano, le peintre de la Renaissance Paolo Uccello a contribué à développer la perspective linéaire dans l’art. Le film de Schwizgebel se concentre sur ce plan linéaire avec un flux de nouveaux changements de perspective. Il découvre le temps dans l’espace visuel et met l’accent sur les petits actes qui constituent un grand document de l’époque. (Fantoche - 2017)

Le court-métrage, Suisse, 2017, réalisé par Georges Schwizgebel, dure 2'25.

----------------
Lu dans la revue Immersions, dans son numéro consacrée aux Pâquis, 2017 (revue que nous avions invitée en juin dernier à Zurich pour son lancement):
... Georges Schwyzgebel jouit d'une liberté rare dans son milieu. Il travaille seul et il ne s'est pas mis à l'ordinateur, mais peint encore avec la technique d'animation traditionnelle, il dessine sur des cello, des feuilles d'acétate. Toute la production se fait à Carouge, au Studio GDS...