→ CINÉMA

LOVE ISLAND

flyer 400

love island 01

love island 00

love island 05


DES VACANCES TOUT COMPRIS. ET AUSSI TOUT PERMIS?

Texte: Sandrine Charlot Zinsli


UN FILM DE JASMILA ZBANIC, 2014

avec :
Ermin Bravo : Grebo
Ariane Labed : Liliane
Ada Condeescu : Flora
Leon Lučev : Stipica
Franco Nero : Marquis Polesini

A partir du 17 juin 2015 en salles (A Zurich, au Movie). Le 17 en présence de la réalisatrice au Lunchkino.


→ PRINT

Dans cette comédie estivale, rafraîchissante et souvent aquatique, la réalisatrice Jasmila Zbanic nous entraine dans un centre de vacances, sur une magnifique petite île de l'Adriatique, l'île de l'amour, de toutes les amours.

L'histoire est assez simple, les personnages, attachants, mis à nu par ce huis-clos en plein air. Il y a
Grebo, jeune marié et futur père, qui savoure sa minute de popularité sur scène, transformant même les chansons kitsch de Scorpion en moments de plaisir collectif. Grebo donc, séduisant malgré une bonne dose de machisme, qui doit composer avec des situations pour le moins nouvelles et qui s'en tire, finalement, pas trop mal.
Liliane, la belle Ariane Labed, découverte dans «Fidélio, l'Odyssée d'Alice» récemment (sur les écrans dés le 20 juin), qui reste élégante malgré son ventre majestueusement rond, et qui découvre de nouveaux traits de caractère de son mari, parfois amusée, souvent plus qu'agacée.

Quant au passé, il ressurgit sans qu'elle le veuille, sous les traits de Flora, son ancienne grande passion, vite ranimée. La plongeuse-sirène sème le trouble dans ce séjour «tout compris»: cocktails, piscine, karaoké, sexe, quelques larmes, surtout pas de regrets. Et les chaises longues sur la plage? Elles, elles sont en supplément. Tout comme les souvenirs et les battements affolés du cœur.

Cette micro-société est observée jusque dans le détail. Bien sûr, les  enfants se montrent leur zizi sur la plage, mais ils examinent aussi les travers des adultes sans aménité. Le  marquis Polesini, ancien propriétaire du lieu, parle comme un livre un peu jauni. Interprété par Franco Nero, on ne peut que finir par tomber sous le charme, tout comme certaines des clientes plus toutes jeunes de l'hôtel.

On n'en dira pas plus, si ce n'est que cette comédie estivale pose néanmoins quelques questions sur nos barrières mentales et nos carcans sociaux. Dans ce centre de vacances croate, tout est compris, et finalement presque permis. Un rien utopiste, ce happy end? Loufoque surtout... et après des films graves comme «Grbavica» ou «Na putu», on découvre là un nouvel opus d'une réalisatrice qui s'essaie à tous les genres. Son prochain film? Un documentaire sur le 28 juin 2014 à Sarajevo, sa ville natale, 100 ans après l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand. Conçu comme une mosaïque, ce film un rien conceptuel rassemblera des scènes de longs-métrages de fiction mais aussi des extraits des petits films tournés par ses amis et les particuliers ayant répondu à son appel dans les journaux. On verra donc l'archiduc mourir plusieurs fois. Mais pas filmé de la même façon ni avec les mêmes intentions.
18/06/2015