→ LIVRES/IDÉES

LA FEMME QUI FUIT

femmequifuit 280

 

 


UN TROU AU COEUR ET À L'ÂME

Texte: Laurence Hainault Aggeler


«La femme qui fuit»
Anaïs Barbeau Lavalette

L'histoire d'une femme, mais aussi tout un pan d'histoire du Québec.


→ PRINT


UN TROU AU CŒUR
Pas d'apitoiement, pas de larmoiement, mais plutôt un ton vrai pour nous parler de la mère de sa mère, cette «femme qui fuit». Anaïs Barbeau Lavalette nous décrit la douleur d’une vie décousue en phrases courtes, avec un rythme saccadé et des mots incisifs. Une vie dans l'attente avec «ce trou au cœur et à l'âme qui jamais ne se refermera».

NE JAMAIS SE RETOURNER
Mais la romancière nous parle aussi des femmes artistes, à une époque où celles-ci devaient rester dans leurs cuisines. Et par exemple, son ancêtre, Suzanne Meloche, qui deviendra Suzanne Barbeau, auteure des «Aurores fulminantes». Poétesse, peintre, amoureuse, militante, elle passera sa vie à chercher, à toujours aller plus loin sans jamais se retourner.
A la suivre ainsi, l'auteur présente tout un pan de l'histoire du Québec.
 
LE REFUS GLOBAL
Nous traversons la crise des années 30 et la guerre, nous rencontrons les artisans du mouvement contestataire des années 50, pendant la période de «la grande noirceur», sous le régime du Premier ministre Duplessis; nous assistons à la création du célèbre manifeste d’inspiration surréaliste, le «Refus Globa » rédigé par le groupe des Automatistes qui dénonce l’obscurantisme de la société canadienne-française; nous fréquentons les ateliers de peintres tels ceux de Riopelle, Borduas, Pollock; nous participons aux soirées enfumées pleines des mots et des rêves de Gauvreau et autres poètes lorsque tout vibre, que tout est à construire au Québec.

Et toujours cette femme qui veut à tout prix laisser une marque, participer sans savoir comment. Un coup de cœur? Non un coup au cœur! L.H.A  02/ 2018