→ LIVRES/IDÉES

BLANCHEFLEUR

Blanchefleur 280

 

 


HISTOIRES D'AMOUR SUR FOND DE GUERRE OUBLIÉE

Texte: Sandrine Charlot


Blanchefleur, Roman, Anita Siegfried, paru chez Bilgerverlag 2018
En allemand

En savoir plus sur le site de l'éditeur: ici


→ PRINT


SE SOUVENIR
Que savons-nous encore de la guerre franco-allemande de 1870? Anita Siegfried, nous transporte dans cette seconde moitié du 19ème siècle, de Baume-Les-Dames à Belfort, de Tours à Paris en passant par Chicoutimi ou l'Angleterre. En suivant Noël Lambert, le personnage principal de son roman, elle nous rappelle la brutalité d'un conflit qui a traumatisé la population française pour plusieurs décennies. 

DE L'ENFANT PRESQUE SAUVAGE À L'AVENTURIER
La mère de Noël Lambert a beau souhaiter qu'il reste en dehors du monde, celui-ci s'engage dans l'armée de Napoléon III dès qu'il est en âge de le faire. Recueilli comme d'autres victimes à l'auberge du Cygne à Belfort, transformée en centre d'accueil des blessés, il y fait la connaissance de la patronne. Blanche est une femme de tête et de cœur, elle lui ouvre sa maison et son lit. Et pourtant, il ressent le besoin de la quitter pour mener une vie d'aventurier qui le conduira jusques au-delà des frontières.

Tout au long de sa vie, sans doute en raison de sa beauté et d'une certaine naïveté qui émane de sa personne, Noël est sauvé ou au moins soutenu par des personnes  intelligentes et sincères, pour la plupart des femmes.
Les personnes « de bonne volonté» qu'il trouve toujours sur son chemin lui apprennent à lire ou encore à se comporter en société et à respecter les femmes.    

LA PEINTURE D'UNE ÉPOQUE
En se basant sur un immense travail de recherches historiques et la lecture des romans d'écrivains tels que Gustave Flaubert ou Emile Zola, Anita Siegfried a réussi à recréer l'atmosphère d'une époque et à dépeindre des personnages auxquels on s'attache. On suit Noël dans ses déplacements, voire ses errements, avec intérêt, et l'on revit certains des événements petits ou grands qui ont marqué les dernières décennies du siècle, de la construction du lion de Belfort à l'injustice des réparations à payer.

Au final, ce qui reste, c'est le cri poussé par l'auteure qui nous incite à prendre conscience de l'inanité et de l'absurdité d'une guerre extrêmement violente, qui a déchiré les familles, détruit les maisons et dévasté les esprits.
(13/08/2018)

...............................

A propos de l'auteure:
Anita Siegfried a étudié l'archéologie et l'histoire de l'art à l'Université de Zurich. Elle a travaillé en tant que scientifique et éditrice dans le canton de Zurich. Depuis quelque temps, elle est écrivain freelance.

Ses livres:
«Blanchefleur», Zurich, 2018.
«Steigende Pegel», Zürich, 2016.
«Die Schatten ferner Jahre», Zürich, 2007.
«Mira», Zürich, 2004.
«Die Ufer des Tages», Zurich, 2000.