→ CHANSON/MUSIQUE

COMMENT NAÎT LE PROGRAMME D'UN FESTIVAL?

jonone1 280Une voix douce et complice, des thèmes qui font mouche... des chansons qui font naître des images... cyrilmokaiesh280Cyril Mokaiesh, de Beyrouth à Paris et inversement. Photo Tamina Manganas


QUESTIONS À CLAUDE BRAUN

Texte: Sandrine Charlot


Ici le programme de ce joli festival à Burgdorf du 5 au 7 mars 2021

Le festival est reporté: il aura lieu du 9 au 11 avril 2021!

- Une soirée libanaise avec Cyril Mokaiesh et Dida Guigan
- Un avant-goût du grand projet de Nicolas Fraissinet en version intimiste
- L'ami Simon Gerber en trio
- Clio, déjà à Venise et qui se demande si elle n'a pas un peu perdu le nord...
- Matt Mathews attendu...

Mainetenant c'est sûr, le festival ne pourra pas se faire en mars... (18/02/2021)


→ PRINT

SCZ: Tu nous as concocté un drôle de joli programme cette année aussi pour ton festival de Burgdorf. Parle-nous un peu de ces musiciens libanais que tu invites!
 
CB: Cette soirée est un peu, comme si souvent, le fruit du hasard.
Je connaissais CYRIL MOKAIESH de nom, malgré son jeune âge, il a déjà un beau parcours et forcément UN CHAMPION DE FRANCE DE TENNIS QUI SE TOURNE VERS LA CHANSON, se dit inspiré de Léo Ferré et chante «Communiste» en 2010, ça m'interpelle! Et plus tard, en 2015, son album «Naufragé» où il chante Allain Leprest, Daniel Darc, Bernard Dimey, Philippe Léotard, Vladimir Vissotski, Mano Solo, Stéphan Reggiani, Pierre Vassiliu, Jehan, forcément voilà qui me re-interpelle:)! D'autant plus qu'il s'agit d'un piano voix et que c'est GIOVANNI MIRABASSI qui est au piano!
Et plus tard encore, en 2017 un album puissant titré «Clôture» comportant un duo avec Lavilliers (grand interprête de Ferré:) ).
Cyril Mokaiesh est né à Beyrouth et c'est en 2020 qu'il a évoqué ses racines sur un très bel album «PARIS-BEYROUTH».
Bien qu'en en ayant très envie, je n'aurais osé lui proposer de venir chanter dans notre lieu hyper intimiste.
Je connais Giovanni Mirabassi depuis les tous débuts de l'aventure «1,2,3...chanson» à Burgdorf, en 2001. Il est souvent venu, accompagnant Nicolas Reggiani par exemple. À l'époque déjà, il était paniste de jazz reconnu, mais en quelques années, il s'est hissé
au sommet, il est même adulé au Japon et collabore avec Hayao Miyazaki. C'est Giovanni Mirabassi lui-même, lors d'une soirée chez lui, en novembre 2019, qui me propose un concert à Burgdorf avec ...
Cyrill Mokaiesh!  Tu imagines ma tête chère Sandrine... je n'allais pas refuser :)
 
Quant à DIDA GUIGAN, Je suis tombé par hasard, une nuit en voiture, sur une émission de radio dont elle était l'invitée. Elle y parlait de musique mais aussi de son engagement au sein de nombreuses associations, fondatrice de la «Fédération Suisse des Adoptés Internationaux». Elle a fait ses études musicales à la HKB en Jazz à Berne où mon fils fait ses études, un élément de plus qui éveilla ma curiosité. Nous avons fait connaissance et puis j'ai pu assister (pas évident en 2020) à un très beau concert (quatuor) dans le cadre de Be-Jazz à Bern, ce qui m'a convaincu de lui offrir une scène au Berthoud Festival. C'était un concert de soutien aux victimes de ces terribles explosions dans le port de Beyrouth le 4 août dernier.
UNE SOIRÉE LIBANAISE AU FESTIVAL, AVEC DEUX ARTISTES NÉS À BEYROUTH, S'EST DONC IMPOSÉE COMME UNE ÉVIDENCE!
 
SCZ: NICOLAS FRAISSINET est non seulement musicien mais aussi auteur.  Le spectacle qu'il proposera le premier soir du festival est-il en lien avec son roman «Des étoiles dans les yeux»?
 
CB: Tu as raison de le souligner, je suis un de ces frustrés qui n'a pu se rendre à la première de ce projet de spectacle prometteur au Théâtre du Jorat à Mézière en mai dernier. Une si BELLE IDÉE ALLIANT LE ROMAN ET LE SPECTACLE VIVANT. J'attends avec impatience que les restrictions se lèvent et que Nicolas Fraissinet réalise enfin son grand rêve, et le nôtre aussi du coup. Avant que ce concert ne prenne vie, il vient nous en présenter aujourd’hui un avant-goût, en toute intimité: «AVANT LES ÉTOILES» en version piano-violon-voix. Un spectacle mêlant à la fois des titres qui composeront le prochain spectacle et certaines des chansons qui ont marqué son parcours. 
L'idée est belle et elle permet à de petits lieux comme le Théâtre Z, qui n'est pas le Jorat!, d'accuellir les étoiles, de nous mettre l'eau à la bouche, de rêver...  En fait, j'adore cette initiative de petite perle de spectacle nous ouvrant l'esprit vers un ciel plus grand, à venir, à admirer sur une grande scène.
Ce jeu des approches différentes, du petit et du grand, autour du même thème est intéressante. Je me réjouis de voir Nicolas Fraissinet (avec son carisme fou) nous emmener vers ses étoiles.    

SCZ: Et puis il y a le beau duo Simon Gerber et Sophie Noir qui ouvrent une fenêtre vers la soul. Ou encore Clio qu'on a découvert chantant le cinéma d'Eric Rohmer... J'ai à nouveau envie de te demander, mais comment choisis-tu les artistes que tu invites?
 
CB: JE LES CHOISIS AVEC LE COEUR. Je dois aimer ce qu'ils proposent. Je dois aimer leur personnalité, leur présence. Je peux lier ces deux éléments: je dois aimer leur concert, succomber au charme de la musique, des paroles, de la voix - que sais-je? Tout ce qui fait la «création», du neuf, tous ces éléments qui nous font glisser, spectateurs, vers une vraie rencontre.
Tout ce qui peut, comme pour un film, une pièce de théâtre, un roman, imperceptiblement, nous faire nous échapper de nos corps,  nous révéler un nouveau petit brin de nous-même. Ce qu'on appelle «nous enrichir». C'est forcément différent pour tout le monde ... mais.. des fois, les humains se retrouvent! Rien à voir, tu vois,  avec une prestation en ligne, sur écran d'ordi ou de portable!!!
 
Le TRIO SOPHIE NOIR ET SIMON GERBER était prévu au Berthoud Festival 2020, sur 3 jours, tous les soirs en première partie!
Nous avons dû annuler ce projet 2-3 semaines avant le festival. Simon Gerber était présent et nous avait subjugués avec quelques titres
(comme avec le band FÉLICIEN LIA, superbe album «Des feux des fous», on ne le dira jamais assez !) -
Ce n'est donc que justice que ce trio soit présent et en belle place, en clôture du festival. Ces trois-là sont de l'humanité pure en musique.
Je connais Simon depuis très longtemps, il était venu accompagnant Sarclo. Il est repassé à Burdgorf à maintes reprises.
Outre le nouvel album du Trio (2020), Simon Gerber a réalisé un bel album solo «Vent du Nord». C'est un ami. Un grand musicien, chanteur qui n'a pas la grosse tête, ce même après des années en tournée avec Sophie Hunger!
Je le considère comme un ami, au même titre que Sarclo ou Félicien Lia.
 
CLIO est une jeune chanteuse un peu à part, tellement juste et vraie dans son écriture. Nous l'avions accueillie après son premier CD,
comme toi, j'avais adoré Rohmer et toutes les images qu'elle arrive à faire naître. Son deuxième album «DÉJÀ VENISE» en 2020 est tout aussi réussi, dans la même veine. Elle pose son univers, ses petites mélodies qui ne vous lâchent plus, sa voix douce et complice, ses thèmes qui font mouche et toujours cette façon d'écrire, l'air de ne pas y toucher et qui pourtant dit tout.
Ses chansons dénuées de tout pathos et gros sabots en tout genre touchent plus qu'il n'y paraît et s'incrustent joliment dans nos vies. Un nouvel album devrait sortir prochainement («Ai-je perdu le nord?»).
Là aussi, c'est un plaisir de la retrouver, je sais qu'elle se réjouit beaucoup de revenir à Burgdorf retrouver quelques beaux souvenirs
du tout début de sa belle carrière et en créer de nouveaux tout aussi beaux j'espère .    
 
MATT MATHEWS sera des nôtres parce que j'ai craqué sur son titre «ATTENDS», un beau «tube» mais surtout une ambiance singulière.
Tout son répertooire est empreint d'un doux et léger voile hypnotique. De plus c'est un  musicien, auteur, compositeur qui aime passionément la scène. Voilà bien un élément qui joue dans la programmation: la passion des artistes pour leur travail mais aussi la passion du partage
et leur vraie présence, sans masque:) devant et avec un public qui chez nous est un peu différent puisque les francophones purs et durs se mélangent aux Suisses alémaniques locaux (ou d'ailleurs), aux francophiles curieux. Des amateurs de chanson à l'ancienne et des fous de musique, notamment de jazz cette année avec la présence de Giovanni Mirabassi...
 
Espérons que le festival aura bien lieu!

Publié le 03/02/2021
 
 
 
 s